EDITO du 3 Octobre 2016

Une nouvelle année scolaire démarre

Quoi de plus naturel que de revenir sur la question de l’école ? Cette vénérable institution est, comme beaucoup d’autres, en crise. Crises et mutations, mutations et crises, on ne sait pas lesquelles précèdent les autres, mais elles sont là ! Entre autres, elles s’accompagnent d’une remise en questions de l’autorité. Celle-ci est à restaurer mais aussi à réinventer. Pour ce faire, Véronique Georis propose, dans son article : « Quoi de neuf à l’intérieur de nos écoles ? La pédagogie institutionnelle aujourd'hui », de revenir aux fondamentaux de la pédagogie institutionnelle, soit un ensemble de pratiques concrètes intimement mêlées à la pédagogie du projet. Pour une pratique de l’autorité réellement émancipatrice.

Le décrochage scolaire est un réel problème pour les élèves et les enseignants. Le travail en réseau entre écoles et associations voisines régénère le tissu social autour des jeunes et constitue un terreau propre à l’accrochage socio-scolaire. C’est ainsi que le CEFA d’Anderlecht organise, tous les ans depuis cinq ans maintenant, un festival appelé Gratin de Cultures. Martine De Keukeleire revient sur les aspects positifs de ce type de projet mêlant acquisition de compétences et approches artistiques dans son article « Le Festivaleke du CEFA d’Anderlecht met la culture en Gratin… ».

Gratin de Cultures repose sur un partenariat entre un CEFA et des associations culturelles implantées dans le quartier. Ainsi en va-t-il du projet européen Art et Paroles, fruit d’un partenariat entre une AMO, deux écoles, deux centres PMS, et un collectif d’artistes. La mission de celui-ci : amener les élèves à changer leur regard sur leur école, leur quartier et eux-mêmes en réalisant une murale au départ de pochoirs. Nous interviewons ici Pierre Legrand dit Obêtre, qui nous parle de ses motivations et de sa démarche pédagogique. Lire : « Permaculture » artistique et accrochage scolaire ou comment la réalisation d’une peinture murale peut permettre à des jeunes de reprendre prise sur le monde.

D’école il est encore question dans l’article écrit par Alice Couleuvrat intitulé : Homogénéité ou hétérogénéité sociale en classe ? Eléments de réponses inspirés des recherches en psychologie sociale. Dans cet article, elle offre le second volet de sa réflexion sur les implications pratiques du projet d’encourager la mixité sociale à l’école.

En écho à cela, Etienne Delvaux propose quant à lui de faire des élèves des citoyens du monde en créant un cours de citoyenneté dans lequel des liens seraient tissés entre les différentes matières et mis en résonnance avec les problématiques mondiales que sont les inégalités économiques, les migrations, le sous-emploi ou les dégradations climatiques pour ne citer que ces problèmes-là et ce, afin de Re-donner un sens commun à l’école.

Quant à nous, équipe du GRAIN, nous vous invitons d’ores et déjà à participer à la journée de réflexion du mouvement « Tout Autre Chose » qui aura lieu le 20 novembre prochain à Saint-Gilles.

Au programme : des échanges, des débats avec un panel d’enseignants ou d’acteurs associatifs qui ont déjà commencé à fonder une Tout Autre Ecole. Si vous aussi vous cherchez à concrétiser ce rêve, rejoignez le mouvement ! En savoir plus sur https://www.toutautrechose.be/toutautreecole

L’équipe du GRAIN

quiNous sommes un collectif pluraliste d’acteurs de terrain, de praticiens-chercheurs en sciences humaines et de pédagogues spécialisés dans la construction d’interventions, d’analyses et d’outils permettant d’une part de mieux comprendre les réalités et enjeux contemporains des rapports sociaux et, d’autre part, d’influer sur ceux-ci dans une visée d’émancipation pour tous.

Par notre travail, nous souhaitons pointer et comprendre les mécanismes qui empêchent l’émancipation et, à contrario, ceux qui la permettent ou la favorisent en mettant en débat une diversité de points de vue, en analysant des discours et des pratiques, en se mettant à l’écoute des terrains du social et en privilégiant une approche pluridisciplinaire. lire la suite

sur facebook: https://www.facebook.com/legrain.1980