Comprendre l'école: conscientisation aux inégalités du Mobile Social

Pour aller plus loin, une bibliographie commentée

Rita Dooms, Le GRAIN asbl, 21 décembre 2006


Introduction

L’École continue à contribuer massivement à la reproduction, voire au renforcement des inégalités sociales existantes. Les rapports de concurrence entre établissements, les choix stratégiques des familles, le recrutement social des écoles ainsi que les pratiques d’orientation des élèves mais aussi la différence entre les origines sociales, les sexes y contribuent également. La bibliographie qui suit permettra au joueur du Jeu du Mobile Social de retrouver les informations utiles qui illustrent l’importance des phénomènes décrits dans le Jeu. Cet article ne saurait prétendre à l’exhaustivité en relevant l’intégralité de la littérature existant sur les multiples aspects des inégalités éducatives. Voici cependant quelques pistes pour poursuivre la réflexion du Jeu pour les joueurs (et autres) conscientisés à ces questions d’inégalités. Différents sites Internet permettent également de trouver statistiques et articles de réflexion sur les phénomènes de discriminations.

Bibliographie

Livres

Alaluf M. et al., Les filles face aux études scientifiques. Réussite scolaire et inégalités d’orientation, Éditions de l’Université Libre de Bruxelles, 2003.

Cette étude montre en quoi le sexe et l’origine sociale jouent un rôle fondamental dans l’accès, les choix et la réussite à l’université.

Crahay Marcel, L’école peut-elle être juste et efficace ? De l’égalité des chances à l’égalité des acquis, De Boeck Université, 2000.

Hirtt Nico, L’école prostituée, Éditions LABOR, Collection « Espaces de Liberté », 2001.

Depuis la fin des années quatre-vingt, on assiste dans l’ensemble des pays industrialisés à une soumission croissante de l’enseignement aux lois du marché. "Employabilité", "flexibilité", "formation tout au long de la vie", "apprendre à apprendre" constituent les maîtres mots de la novlangue pédagogique néo-libérale dictée par l’OCDE ou la Commission européenne et relayée par nombre de responsables de l’éducation. Cette évolution en cours, Nico Hirtt ne se contente pas de la décrire, pièces à l’appui : il donne des armes pour une résistance collective, dans laquelle les enseignants de tous les niveaux ont leur part active à jouer.

Hirtt, Nico, L’école de l’inégalité, Éditions Labor, Collection « Espaces de Liberté », 2004.

L’échec scolaire a ses résignés et ses réformateurs : pour les uns, c’est une fatalité, due à l’inégale répartition des dons ; pour les autres, un dysfonctionnement périphérique, auquel on remédiera en mettant enfin l’élève « au centre » du système éducatif. Statistiques à l’appui, Nico Hirtt démontre combien la détermination sociale de la réussite scolaire reste prégnante aujourd’hui. L’échec - qu’il se traduise par les redoublements ou par l’orientation vers des filières de relégation - frappe en premier lieu les enfants d’origine populaire. Mais l’auteur ne se contente pas de constater. Pour combattre cette école de la ségrégation, encore faut-il en comprendre les mécanismes structurels et proposer des alternatives sérieuses. Alternatives qui, forcément, ne seront pas neutres, conditionnées qu’elles sont par les choix fondamentaux que nos politiques de l’éducation prendront pour guides. Elles sont d’autant plus urgentes que la marchandisation en cours de l’enseignement est de nature à renforcer les inégalités de départ.

Meirieu, Philippe, École : demandez le programme !, ESF, 2006.

L’École est en panne. Elle est, aujourd’hui, au rebut : absente - ou presque - du débat politique, attaquée de toutes parts, rejetée par ceux qui en auraient le plus besoin. Les ministres vilipendent ses professeurs, les médias raillent ses méthodes, les intellectuels l’accusent de démission. Derrière cette image apocalyptique, il y a, pourtant, des hommes et des femmes qui croient encore que l’éducation vaut mieux que l’exclusion. Ils n’ont jamais lâché prise, bien au contraire. Ils travaillent au quotidien pour que notre École forme des citoyens lucides et solidaires. Ils savent bien que les choses doivent être améliorées et qu’il faut un effort collectif sans précédent pour redonner espoir aux élèves, aux parents, aux professeurs et à tous les Français. Un effort d’analyse et d’imagination. Un effort de création, sans préjugés. En mettant tous les problèmes sur la table. Et en fédérant toutes les énergies pour aider chaque élève à apprendre et tous les élèves à vivre ensemble. S’appuyant sur un vaste ensemble de contributions recueillies par Internet et qui viennent illustrer les différents chapitres, Philippe Meirieu donne ici des propositions inédites pour rebâtir une École, fidèle à son héritage, hardie dans ses modalités d’organisation.

Articles et dossiers

Crahay, Marcel et Delhaxhe, Arlette, « L’école obligatoire en Europe, des conceptions divergentes », Sciences Humaines n° 142, octobre 2003, p. 38-40.

En Europe, l’école se voit attribuer deux missions : doter chacun des connaissances indispensables à la vie dans nos sociétés, et préparer les individus à assumer des fonctions spécialisées. La comparaison des systèmes scolaires européens indique comment chacun tente de trouver l’équilibre entre ces deux missions.

Dogot A., Notre destin n’est pas inscrit dans notre cerveau ., in Axelle, juin 2006.

Draelants, Dupriez V. et Maroy C., Le système scolaire, CRISP, n° 59, 2003.

Le système scolaire, en Belgique francophone, fait l’objet depuis une dizaine d’années de très nombreuses réformes, qui n’ont pas toujours été bien perçues par les enseignants et les parents. L’objectif de ce dossier est d’expliquer à quels défis ces réformes entendent répondre, et ce qui a conduit les responsables politiques à les adopter. En se fondant sur des études internationales et de nombreux travaux de sociologie critique sur l’éducation, les auteurs expliquent pourquoi l’école échoue à réduire les inégalités sociales et culturelles. Le système scolaire belge francophone est un des plus inégalitaires des pays avancés, alors que la question de l’égalité des chances est devenue un enjeu majeur. Ce dossier explique en quoi la construction du système, étroitement liée à l’histoire du pays, contribue à la reproduction des inégalités. Il montre aussi comment les réformes récentes essaient de modifier le système pour accroître son efficacité, tout en devant respecter les règles inscrites dans la Constitution et les compromis issus du passé.

Kénens M., La dimension du genre, dans l’Histoire aussi, in Reliures, n° 14, 2005.

L’auteure nous y montre combien l’enseignement de l’Histoire joue un rôle déterminant dans nos repères identitaires.Ce que la nature nous donne n’est pas l’unique élément contribuant à la construction de notre identité sexuelle. L’article se base sur le livre Cerveau, sexe et pouvoir qui démontre, expériences scientifiques à la clé, que la vie en société et l’environnement dans lequel nous évoluons influencent fortement la manière dont nous devenons femmes ou hommes.

Grootaers Dominique, L’égalité à l’école, n° 4, in La Revue Nouvelle, avril 2006.

Le dossier se situe dans le prolongement direct de celui que la Revue avait consacré au « Contrat de l’école » des mois de juillet/août 2006. qui était alors une présentation critique du contenu et de la méthode adoptée pour établir ce contrat. Il revient sur le fond de la question : celle de l’égalité scolaire. L’institution scolaire se fonda, dès le XIX e, sur une triple mission d’instruction, d’intégration et de sélection et sur un projeten phase avec l’optimisme de la société industrielle : la méritocratie. Au cours du dernier quart du XXe siècle, l’apparition de mécanismes de relégation, conjuguée à ne crise économique, lui fit perdre sa cohérence et le soutien populaire. Dans la course au rendement, efficacité et équité prennent alors la place centrale et inspirent une série de réformes encouragées par des enquêtes comparatives internationales. En s’attachant à lutter contre les inégalités internes de l’école, les réformateurs progressistes du XXe siècle cherchent à rendre les règles du jeu méritocratique plus équitables. Toutefois, il pourrait s’avérer judicieux de ne pas négliger les deux autres pans du triptyque scolaire : l’accès au savoir et le partage de valeurs communes.

Grootaers Dominique, Les mutations de l’égalité des chances à l’école, in CRISP, n° 1893, 2005.

Ce dossier présente un parcours de l’histoire de l’enseignement sous l’angle des principes culturels fondateurs qui orientent les politiques. Il se propose de réinterpréter cette histoire en fonction des changements observables dans un passé récent, pour tenter de comprendre le sens de ces changements.

Nouria, Ouali, Martine et Fadila : pas égales devant l’emploi, un danger pour nos démocraties ! in Agenda Interculturel, octobre 2005, n°236.

Dans les États fondés sur le principe d’égalité de traitement de ses citoyens, la réalité de la discrimination est une véritable injure à nos démocraties, et, en matière d’embauche, elle constitue une violation pure et simple du droit au travail reconnu dans la plupart des constitutions des États européens. Chaque année des rapports nationaux et internationaux se multiplient pour attester de l’étendue de la discrimination à l’encontre des étrangers et des personnes d’origine étrangère dans l’emploi. Article consultable gratuitement en ligne : lire la suite.

L’école en questions, Dossier coordonné par Martine Fournier, numéro spécial N° 5, Sciences humaines.

Il existe aujourd’hui une foule de recherches sur ces questions. C’est une sélection de certaines d’entre elles, propres à nourrir la réflexion et le débat sur la chose scolaire que nous vous présentons ici. Sociologues, psychologues, pédagogues, spécialistes des politiques et autres experts de la sphère éducative offrent leur point de vue argumenté, leur regard critique et exigeant, parfois provocateur... Plutôt que de distribuer des zéros de conduite, ils pointent les forces contraires, les vieilles inerties et les nouvelles dynamiques qui s’affrontent dans la plus belle institution que les sociétés inventèrent, celle en charge de l’éducation de nouvelles générations. L’ensemble du dossier est accessible en ligne pour cinq euros.

Aperçu statistique de la Belgique. Chiffres-clés 2006 Service public fédéral Économie, P.M.E., Classes moyennes et énergie.

Disposer de chiffres pertinents et récents permet de mettre à jour les données contenues dans les différentes études proposées par ailleurs.

L’école, comprendre ce qui nous arrive., in Entrées libres, septembre 2005, n° 1. Dossier de l’université d’été de la SEGEC (Secrétariat de l’Enseignement Catholique), consultable gratuitement en ligne.

Accès aux savoirs, ... chemins de dignité, Bruxelles Vivre ensemble éducation, 2006.

La campagne de l’ASBL Vivre Ensemble Education, qui œuvre à la sensibilisation des citoyens aux causes de l’exclusion sociale en Belgique, porte en 2006-2007 sur droits culturels, et plus précisément sur le droit d’accéder aux savoirs. Comme l’avoir, le savoir est inégalement réparti dans notre société. Celui qui ne sait ni lire ni écrire, celui qui n’a pas pu acquérir une formation de qualité et valorisée sur le marché, porte d’accès privilégiée à un emploi stable et valorisant, est condamné à vivre en marge, le plus souvent dans la pauvreté. Et malheureusement, quand on naît dans une famille en situation d’exclusion sociale, il est difficile de sortir de la pauvreté et de la marginalisation. La version PDF est gratuitement accessible via le lien ou en format papier pour 6 euros en envoyant un mail à Ecrire à Nelly Rincon, dans le domaine : entraide.be.

L’école et l’égalité, in RDT info, magazine de la recherche européenne, août 2005, n°46.

Sites Internet

Bon nombre de sites Internet sont entièrement consacrés à l’étude des inégalités, que ce soit dans l’éducation, l’emploi, le sexe, etc. Le lecteur y trouvera régulièrement des informations éclairantes et actualisées.

Observatoire des inégalités : Les causes sociales des inégalités à l’école

www.inegalites.fr

Le mondes selon les Femmes : Femmes/Hommes dans le monde.

www.mondefemmes.org

Agence Alter

Via ses publications et la recherche, l’agence Alter est active dans quatre domaines : l’entrepreneuriat, les services sociaux, la jeunesse et l’enseignement, et l’économie sociale. Elle publie un journal bimensuel sur l’éducation en Communauté Wallonie-Bruxelles.

www.altereduc.be

Changement pour l’égalité

Mouvement sociopédagogique pour et avec les acteurs de l’éducation et de la formation en vue de l’égalité et de l’émancipation sociale.

www.changement-egalite.be

Le Grain

Le Grain regroupe des enseignants, des animateurs sociaux et culturels et des chercheurs qui tentent de promouvoir une éducation populaire d’émancipation, en articulant réflexion et action.

www.legrainasbl.org

Direction pour l’égalité des chances de la communauté française de Belgique

Articles, analyses et statistiques en lignes.

www.egalite.cfwb.be

Centre pour l’égalité des chances

Publications sur des sujets tels que politique de diversité, emploi, primo-arrivants, enseignement, genre, etc.

www.diversite.be